Flash d'information

19 et 20 mai: Portes ouvertes de la pépinière des Avettes (Saône-et-Loire)

Les 19 et 20 mai 2018, la pépinière des Avettes, en Saône-et-Loire, ouvre ses portes pour vous permettre de découvrir 6 collections CCVS (Weigela, Epimedium, Rubus asiatiques, Asarum, Iris botaniques et Polygonatum), ainsi que de nombreuses plantes asiatiques rares.

Les pépinières Les Racines Du Vent (rosiers botaniques et anciens) et Pépinière Akebia (plantes grimpantes) se joindront à l'évenement. L'artiste Marion Jiranek sera également présente pour des démonstrations de dessins d'observation réalisées dans le jardin de la pépinière.

http://www.pepinieredesavettes.com/

PARUTION Hommes & Plantes N° 104

couverture de la revue Hommes et Plantes N°104 - CCVSOrchidées à la folie !

Indigènes ou exotiques, au ras du sol ou perchées dans les arbres, les orchidées fascinent toujours autant. Elles sont les meilleures ambassadrices de la biodiversité et justifient par leur simple existence la préservation de leurs habitats et la création de collections ex situ afin de les sauvegarder.

Le célèbre verrier Émile Gallé était aussi un grand amateur d’orchidées que l’on retrouve sur ses créations et dans ses écrits botaniques. Dès 1877, il appelle de ses vœux la création d’une société pour la protection de la flore sauvage. Sa fascination était partagée par le journaliste et polémiste Alphonse Karr. Dans son Voyage autour de mon jardin, ce dernier observe la capacité de l’ophrys mouche (Ophrys insectifera) à user de toutes sortes de stratagèmes malins : « Cette fleur, qui est presque une mouche, cet insecte qui fleurit et vient d’une graine au lieu de venir d’un œuf, cette fleur qu’il semble entendre bourdonner et sur laquelle les abeilles ne se posent pas, la croyant sans cesse occupée par une mouche ».

Et n’oublions pas le regretté Jean-Marie Pelt captivant des salles entières en racontant avec brio les astuces déployées par les orchidées pour attirer les pollinisateurs. Ces belles méritaient bien un numéro spécial, qui révèle au sein de collections CCVS et autres un monde parfois insoupçonnable, une passion étalée sur plusieurs générations, un engouement sans cesse renouvelé, une recherche permanente du Graal, qu’il s’agisse d’un trésor botanique minuscule ou d’un hybride surprenant… Comme autant d’arches de Noé, toutes ces collections constituent un véritable patrimoine culturel immatériel.

Françoise Lenoble Prédine
Présidente du CCVS


Suivez ce lien pour découvrir les Collections d'orchidées de France et de Suisse mises à l'honneur dans ce numéro:

AU SOMMAIRE du NUMERO 104 de HOMMES et PLANTES

La reconnaissance d'intérêt général

Les adhésions annuelles au CCVS restent tout à fait indispensables au bon fonctionnement de notre association, mais pour nous soutenir, vous pouvez compléter votre adhésion par un don, déductible de vos impôts. 

En effet, durant l'été 2012, le CCVS a reçu la reconnaissance d'intérêt général, ce qui signifie que nous pouvons désormais recevoir des dons particuliers, du mécénat d'entreprise et délivrer des reçus, ouvrant droit à réduction d'impôt, à hauteur de :

  • 66% du montant du don, avec une réduction maximale de 20% du revenu imposable, pour les dons versés en 2014 par un particulier,
  • 60% du montant du don, dans la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires annuel hors taxe pour les dons versés par une entreprise en 2014.

Vous trouverez toutes les informations à jour sur le site internet du Service Public français pour les particuliers, et sur ce lien pour les entreprises.

N'hésitez pas à nous contacter au bureau du CCVS, le mardi ou le mercredi, pour en savoir davantage.
Nous vous remercions de votre soutien.

 

 

CCVS - Hommes & Plantes, c/o Interscène - 46 rue Baunier - 75014 Paris - France

Téléphone : +33 (01) 45 41 94 17

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.      www.ccvs-france.org

Permanence assurée le mardi et le mercredi, de 10h à 17h